Les solvants

solvantsLes produits à inhaler sont des solvants d’hydrocarbures qui s’évaporent au contact de l’air. Ce sont des dérivés du pétrole et du gaz naturel. Les utilisateurs versent ou vaporisent ces produits dans un sac en plastique ou sur un linge puis en inhalent les vapeurs.

Les vapeurs des solvants et des gaz de propulsion des aérosols pénètrent dans le sang par les poumons atteignant rapidement les organes très irrigués comme le cerveau et le foie.
La plupart de ces produits sont liposolubles (solubles dans les graisses) et sont absorbés rapidement par le système nerveux central. L’élimination se fait en partie par les poumons. C’est pourquoi l’odeur des solvants peut encore être détectable dans l’haleine de l’usager plusieurs heures après l’inhalation. L’élimination complète est lente car il faut du temps pour que ces produits passent des tissus adipeux vers le sang.
Les effets ébrio-narcotiques, semblables à ceux de l’ivresse alcoolique, apparaissent peu après l’inhalation pour disparaître en quelques heures. Ils peuvent être prolongés pendant 12 heures si les doses sont plus concentrées au moyen d’un sac en plastique et lorsque l’inhalation est répétée.

Les solvants inhalés procurent une sensation de vertige et entraînent des difficultés pour parler, une démarche titubante et une somnolence.
Ils peuvent aussi modifier la perception des couleurs, des sons et des formes. Maux de tête, nausées, vomissements, toux et irritation des yeux, du nez et de la gorge apparaissent.
Les maux de tête et les sensations de malaise peuvent persister plusieurs jours.

L’inhalation de solvants et de gaz d’aérosol est la cause de nombreux décès :
• souvent par mort soudaine due à des troubles du rythme cardiaque ;
• parfois par asphyxie lors de l’inhalation dans un sac plastique si l’usager perd conscience ;
• quand l’arrivée d’air est bloquée par des vomissements.

L’utilisation prolongée entraîne des dégradations physiques et psychologiques progressives allant de la confusion mentale à la paranoïa. Chez les usagers réguliers, on observe : fatigue, pâleur, perte de poids, lésions respiratoires graves, lésions du nez et de la bouche, incapacité à penser clairement, dépression de l’humeur, irritabilité, hostilité et impression de persécution. En fonction de leur composition, les hydrocarbures peuvent entraîner une diminution de la formation des globules rouges dans la moelle osseuse et des lésions permanentes du foie et des reins.
L’usage régulier de solvants et d’aérosols créé une accoutumance qui nécessite une augmentation des doses pour obtenir les effets initiaux. Ces produits induisent une dépendance psychologique tenace, la drogue devenant l’objet d’un désir obsédant.

Une dépendance physique est rencontrée avec des symptômes de sevrage comme des frissons, hallucinations, maux de tête, douleurs abdominales, crampes musculaires voire des signes de delirium tremens.

Attention! Les solvants sont des produits qui existent partout dans le monde et qui sont vendus dans le commerce à un prix modeste les rendant attractifs pour les adolescents.
Pourtant, leur usage détourné peut être dramatique.

Vous pouvez consulter : votre médecin traitant ou le Centre de Consultations Spécialisées en Alcoologie et Toxicomanie - Consultations gratuites et anonymes -
Tél. (689) 40 46 00 67

Voir « Contactez-nous »

solv1 solv2 solv3