FAQ : Questions fréquentes

Vous n’aurez rien à payer car toutes les consultations sont gratuites que vous soyez ressortissant CPS ou sans couverture sociale.
Tout le personnel du service est soumis au secret médical. Tout ce qui est dit entre vous et une secrétaire, un(e) infirmier(ière), une psychologue ou un médecin est confidentiel et ne peut être divulgué à une autre personne sans que vous en soyez d’accord.

Si vous venez en obligation de soins, une attestation de suivi vous sera remise à chaque consultation. Ce sera à vous de la transmettre à la justice. Aucune information sur ce que vous avez dit pendant la prise en charge ne sera divulguée à la justice.

Le temps de prise en charge est variable en fonction des personnes, de leur histoire personnelle et de leur degré de dépendance. Plusieurs semaines ou plusieurs mois sont souvent nécessaire pour mettre en place d’autres habitudes de vie permettant d’être heureux sans le produit.
Il n’est jamais trop tard pour agir et prendre soin de soi. Il n’y a pas de cas désespérés qui ne peuvent être aidés. Changer ses habitudes quand elles sont ancrées depuis longtemps nécessite d’être accompagné par un personnel qualifié en qui on a confiance. Le changement peut se faire à petit pas. Toute diminution de la consommation de produits psychotropes entraîne des effets bénéfiques pour la santé.
Si votre enfant ou quelqu’un de votre entourage n’est pas prêt à arrêter sa consommation, et si vous vous en inquiétez ou en souffrez, le CCSAT vous offre la possibilité de venir parler des difficultés que vous rencontrez, de la meilleure attitude à avoir pour l’aider ou de bénéficier d’un soutien psychologique pour vous.
Si vous rechutez, n’hésitez pas à revenir vous faire aider. La rechute n’est pas une fin en soi. Elle peut être une étape qu’il faut surmonter pour que s’installe une sobriété bien acceptée.
Oui, nous prenons en charge les personnes dépendantes aux jeux.
On parle de jeu pathologique quand le joueur perd le contrôle sur ses activités de jeu. Le jeu pathologique c’est :
• Jouer plus d’argent que prévu ;
• Jouer plus longtemps que prévu ;
• Jouer plus souvent que prévu.
Le joueur pathologique est un malade qui doit être aidé, accompagné par un professionnel spécialisé.

Il ne suffit pas d’arrêter sa consommation pour aller mieux. Il est nécessaire de comprendre le rôle que le produit avait dans sa vie, d’identifier la place qu’ il avait comblé. Le but final est d’être heureux sans consommer. Cela prend du temps et nécessite d’être accompagné.