Je suis jeune

Tu peux pourtant être tenté d'essayer quand tu vois les copains fumer. A ton âge, on est souvent curieux et on a envie de faire des expériences nouvelles. L'important est de ne pas foncer tête baissée mais de prendre le temps de réfléchir, de t'informer sur les produits, les dangers d'une consommation.
Il est encore plus important de pouvoir refuser quand on t'en propose.

- Si c'est un dealer, rappelle toi que ce qu'il veut c'est vendre son produit. Peu importe les conséquences pour toi, il n'en veut qu'à ton argent. Il faut rester vigilant : il peut parfois t'en proposer gratuitement pour créer une envie, une dépendance, pour que tu lui achètes de la drogue ensuite. Dans ce cas, il suffit de dire non. Refuse de discuter, éloigne-toi et essaye de l'éviter. Tu n'as pas à te justifier.

- Si c'est un ami ou quelqu'un de ta famille qui t'en propose, c'est plus compliqué: tu es lié avec eux, tu n'as pas envie de les perdre ou qu'il se moquent de toi... ce sont des personnes en qui tu as confiance, tu veux leur plaire ou faire comme eux. Prend le temps de les observer : sous l'effet de la drogue, ils ne sont pas forcément intéressants, pas si drôles que ça ! Quand il s’agit d’un adulte de ta famille, il devrait être un exemple. Ce ne doit pas être très rassurant pour toi. Peut-être qu’il traverse des difficultés et que les effets de la drogue lui donne l’impression que la vie est moins difficile. Tu peux t'éloigner d'eux pendant un temps et les revoir plus tard, quand ils ne consomment pas.

Refuser de prendre de la drogue ne doit pas « faire honte », la plupart des jeunes n’en consomment pas. Si tu as parfois l'impression qu'autour de toi « tout le monde fume », réfléchis au fait que consommer de la drogue est interdit par la Loi. Les lois sociales sont établies pour protéger les personnes et non pour les empêcher de se sentir bien. Penses-tu vraiment qu’elles soient votées pour empêcher les gens de « planer » ? Ne pas fumer n'empêche pas d'avoir des amis fumeurs. Si tu te sens exclu du groupe, c'est que votre seul point commun est la drogue et ce qui vous lie est superficiel. Il est important que tu te poses des questions quitte à chercher de nouveaux amis qui t'acceptent tel que tu es, qui ne t’obligent pas à faire des choses que tu ne souhaites pas faire et qui ne te font pas prendre des risques inutiles. Refuser est un acte de force et non de faiblesse.

Plusieurs raisons peuvent amener à consommer de la drogue :

- Pour être plus « cool », plus à l'aise avec les autres

Tu es sans doute timide, comme beaucoup d'autres personnes. La drogue te donne l'impression pendant un moment de vaincre cette timidité... mais ne la guérit pas. Le risque est d'avoir besoin d'en consommer à nouveau chaque fois et que tu en deviennes dépendant. La timidité n'est pas une fatalité : parles-en à un adulte de confiance qui pourra t'aider et te conseiller. Parler avec quelqu’un permet d’apprendre sur les autres et sur soi. Etre écouté apporte le sentiment d’exister, de se sentir important et surtout de pouvoir réajuster notre manière de nous comporter. Mieux tu te connaîtras, plus tu auras confiance en toi, moins tu seras timide. Apprendre à se connaître, c’est ne pas se « cacher » derrière la drogue.

- Pour te sentir bien et oublier les problèmes

Cela veut dire que sans drogue tu ne te sens pas bien, voire mal. La drogue peut masquer cette souffrance, le temps de l'effet. Cette souffrance reste quand l’effet disparaît. Ce mal-être réapparaîtra par la suite avec la même intensité. Le risque est de se réfugier dans la drogue à chaque moment de mal-être et devenir dépendant pour ne plus le ressentir. La seule solution est de comprendre le problème et trouver un moyen pour le résoudre. Parles-en à un adulte de confiance (parents, infirmier, psychologue, médecin), ils pourront t'écouter et t'accompagner pour aller mieux, sans avoir recours à la drogue.

- Par ennui

Tu ne sais pas comment t'occuper, tu t'ennuies, il n'y a rien à faire... As-tu essayé de trouver quelque chose qui t'intéresse? Sais-tu ce qui pourrait te faire plaisir? Manques-tu de motivation, d'envie ? Tu pourrais peut-être commencer un sport, ou faire ou écouter de la musique, lire, sortir, apprendre une activité comme la couture, la guitare ou la pâtisserie avec l’aide d’un proche… Il existe de nombreux tutoriels sur Internet.

- Parce que tu aimes ça

Attention, tu es peut-être dépendant sans le savoir. Réfléchis à ce qui t’amène à consommer. Que recherches-tu vraiment dans la drogue ? Qu’est-ce qui te plaît dans les effets ? Tu es probablement concerné par l'un des points cité plus haut...

- « Je consomme mais je sais « gérer » ma consommation. Je ne suis pas dépendant. » En es-tu si sûr ? As-tu déjà arrêté ? Où en es-tu vraiment ?
On s’aperçoit rarement que l’on est en train de devenir dépendant car la consommation régulière de drogue rend de moins en moins conscient de la réalité.

Fais le test pour savoir où tu en es vraiment dans tes consommations. (Evaluer votre consommation)

Tu as besoin d’aide pour faire le point par rapport à tes consommations, pour les diminuer voire arrêter. La 1ère étape est d’en discuter avec quelqu’un de confiance. Tu peux venir nous rencontrer au CCSAT. Appelle le 40 46 00 67 ou écris-nous via ce site internet. Ça reste anonyme. (Nous contacter)

Tu peux aussi en discuter avec :
- Une personne de ton entourage, un(e) ami(e) ou encore un membre de ta famille (parents, frère, sœur, oncle, tante…) avec qui tu peux facilement discuter de ce qui ne va pas
- L’infirmière scolaire
- Un membre de l’équipe du Fare Tama Hau, Tél. : 40 48 80 80
- Un personnel du Centre de Consultations Spécialisées d’Hygiène Mentale Infanto Juvénile, Centre de la Mère et de l’Enfant, Tél. : 40 50 91 88
- Un personnel des Dispensaires – Centres médicaux des différents archipels
- Ton médecin traitant.